12e étape Vuelta a España : Victoire d’Alexandre Geniez !

 

Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale) a remporté la 12e étape de La Vuelta disputée entre Mondoñedo et Faro de Estaca de Bares Mañón, ce jeudi. Le Français faisait partie de l’échappée du jour. Sur la ligne d’arrivée, le coureur de la formation AG2R a devancé Dylan Van Baarle (Sky) et Marc Padun (Bahrain-Merida). Du côté du classement général, il y a du changement. En effet, Jesus Herrada (Cofidis), 22e à 5’45 » de Simon Yates (Mitchelton-Scott) au départ de l’étape, était présent dans le groupe de tête arrivé 11 minutes avant le peloton. L’Espagnol devient ainsi le nouveau maillot rouge du 73e Tour d’Espagne.

Un groupe de 18 coureurs parvient à s’extirper du peloton sur les pentes de l’Alto de Cadeira (5,8km, 6,4%). Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) est dans le coup. L’Italien est accompagné de Mark Padun (Bahrain-Merida), Alexandre Geniez (AG2R-La Mondiale), Dylan Teuns (BMC Racing Team), Davide Formolo (Bora-Hansgrohe), Victor Campenaerts, Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Dries Devenyns (Quick-Step Floors), Amanuel Gebregziabher (Dimenstion Data), Tiago Machado (Katusha Alpecin), Dylan Van Baarle (Team Sky), Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), Valerio Conti (UAE Team Emirates), Pablo Torres (Burgos-BH), Jonathan Lastra, Lluis Mas (Caja Rural-Seguros RGA), Jesus Herrada (Cofidis) et Mikel Bizkarra (Euskadi-Murias). Au vu de la qualité des coureurs aux avants-posts, le peloton sait déjà qu’il laisse filer le futur vainqueur de l’étape. Dans le groupe des favoris, les équipiers du maillot rouge, Simon Yates, assurent le tempo. Les Mitchelton-Scott limitent l’écart. En effet, Jesus Herrada, 22e à 5’45″ du leader de La Vuelta, est l’homme le plus dangereux de cette échappée.

Alors que l’échappée s’entend à merveille, Davide Formolo (Bora-Hansgrohe) place une accélération dans l’ascension de l’Alto de San Pedro (7,7km, 5,1%), à 55km de l’arrivée. Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo) tient sa roue et le reste du groupe suit. Et alors que Formolo impose un rythme très élevé dans l’échappée. Winner Anacona (Movistar) prend les commandes du peloton à 5km du sommet. De Gendt prend, quant à lui, les points du meilleur grimpeur et affiche clairement ses ambitions pour ce classement.

Les échappés donnent du fil à retordre au peloton. Damien Howson, coéquipier du maillot rouge, accélère alors le rythme. De nombreux coureurs lâchent prise dont, Elia Viviani (Quick-Step Floors). Mais, il est déjà trop tard pour sauver le maillot rouge de Yates. Avec 11 minutes d’avance à 25 kilomètres de l’arrivée, Jesus Herrada, membre de l’échappée sera, sauf accident, le nouveau leader de cette Vuelta.

À 22 kilomètres de l’arrivée, Victor Campenaerts (Lotto Soudal), Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), Davide Formolo (Bora-Hansgrohe) et Mark Padun (Bahrain-Merida) font faux bond à l’échappée. Quelques kilomètres plus loin, Alexandre Geniez (AG2R-La Mondiale), Dylan Teuns (BMC Racing Team), Dries Devenyns (Quick-Step Floors) et Dylan Van Baarle (Team Sky) rejoignent le groupe de tête. Ils comptent rapidement 1 minute d’avance sur le reste de l’échappée, dont fait partie Herrada. Dans les 5 derniers kilomètres, plus que cinq coureurs échappés semblent capables d’enlever l’étape, à savor Teuns, Campenaerts, Formolo, Alexandre Geniez, Van Baarle et Padun. Au sprint, Alexandre Geniez prend le meilleur sur Van Baarle et Padun. C’est la troisième victoire française sur cette Vuelta.

Texte : www.cyclismactu.net – Photo : www.lavuelta.es

« C’était du poker »

« Ça restera l’anecdote du jour. Ce n’était pas une journée facile. Nous n’étions pas sûrs du coup. Dans ma tête aujourd’hui ce n’était pas fait une pour échappée. On a bien roulé jusqu’au dernier Grand Prix de la montagne. Tout le monde a commencé à se regarder. En plus, il y avait Nibali dans le groupe. On s’est un peu attaqués. C’était du Poker. Il fallait bien gérer pour ne pas lâcher trop d’énergie et faire le bon effort au bon moment. Ensuite, on a réussi à séparer le groupe et nous nous sommes mieux entendus. Dans le final, c’était plus de la gestion. Il fallait surveiller les coureurs dangereux pour arriver groupé à l’arrivée. Je ne savais pas à quoi m’attendre de Van Baarle. C’était un sprint particulier. On ne voyait pas la ligne. Il a fallu regarder les panneaux pour se lancer. C’est bien de gagner pour la troisième fois ici. J’ai fait un bon début de saison et j’arrive à regagner ici, après 6 mois sans victoire. Tout mon travail de cet été paye ».

Classement de l’étape :

  • 1     ALEXANDRE GENIEZ    AG2R LA MONDIALE    04H 22′ 59 »
  • 2     DYLAN VAN BAARLE    TEAM SKY    m.t.
  • 3     MARK PADUN    BAHRAIN – MERIDA    m.t.
  • 43     TONY GALLOPIN    AG2R LA MONDIALE    +11′ 39 »
  • 65     NANS PETERS    AG2R LA MONDIALE    +11′ 39 »
  • 72     HUBERT DUPONT    AG2R LA MONDIALE    +11′ 39 »    –    –
  • 73     BEN GASTAUER    AG2R LA MONDIALE    +11′ 39 »
  • 87     MIKAEL CHEREL    AG2R LA MONDIALE    +11′ 39 »
  • 163     JULIEN DUVAL    AG2R LA MONDIALE    +27′ 25 »

Classement général :

  • 1     JESUS HERRADA    COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS    50H 28′ 56 »
  • 2     SIMON PHILIP YATES    MITCHELTON – SCOTT    +03′ 22 »
  • 3     ALEJANDRO VALVERDE    MOVISTAR TEAM    +03′ 23 »
  • 6     TONY GALLOPIN    AG2R LA MONDIALE    +03′ 46 »
  • 36     HUBERT DUPONT    AG2R LA MONDIALE    +17′ 30 »
  • 45     BEN GASTAUER    AG2R LA MONDIALE    +28′ 02 »
  • 81     NANS PETERS    AG2R LA MONDIALE    +57′ 50 »
  • 82     ALEXANDRE GENIEZ    AG2R LA MONDIALE    +57′ 59 »
  • 104     MIKAEL CHEREL    AG2R LA MONDIALE    +01H 29′ 46 »
  • 170     JULIEN DUVAL    AG2R LA MONDIALE    +02H 50′ 44 »