Alex Geniez remporte le G.P. La Marseillaise !

 

Le calendrier 2018 d’Alexandre Geniez s’ouvrait avec le GP La Marseillaise, course inscrite au calendrier UCI Europe Tour et également première manche de la Coupe de France. Au terme d’un final fou, c’est lui, Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale), qui s’est imposé à Marseille en réglant au sprint un groupe de 9 coureurs. Il a aussi profité d’un gros travail d’équipe d’AG2R La Mondiale, puisque les hommes de Vincent Lavenu se sont retrouvés en surnombre dans le final avec Romain Bardet et Tony Gallopin aussi présents à l’avant. Sur la ligne, Geniez a devancé Odd Christian Eiking (Wanty-Groupe Gobert) et Lilian Calmejane (Direct Energie)t.

Une échappée de 5 coureurs prend rapidement les devants : Evaldas Siskevicius (Delko Marseille-Provence KTM), Dries De Bondt (Vérandas Willems-Crelan), Brecht Ruyters (Cibel-Cebon), Tom Dernies et Emiel Vermeulen (Roubaix-Lille Métropole) ouvrent la route et compteront près de 6 minutes d’avance sur le peloton. Dans l’ascension du Col de l’Espigoulier, Vermeulen lâche prise, et ils ne sont plus que 4 à l’avant, mais derrière les équipes de favoris contrôlent et l’écart diminue progressivement.

A 30 kilomètres de l’arrivée, l’écart est descendu sous la minute, notamment sous l’impulsion des coureurs de Direct Energie et d’AG2R. Dans la Route des Crêtes, les échappés sont finalement repris mais le peloton explose et les costauds se retrouvent à l’avant. Lilian Calmejane profite de ces routes escarpées pour attaquer, avec dans sa roue Alexandre Geniez, et ils sont rejoints peu après par Tony Gallopin. A 25km de l’arrivée, ce trio possède une vingtaine de secondes d’avance sur un groupe de 5 coureurs.

Finalement, les hommes de tête sont repris au pied du Col de la Gineste, et d’autres coureurs rentrent aussi de l’arrière. Romain Bardet attaque alors, suivi par son coéquipier Gallopin et Odd Christian Eiking, mais derrière le champion d’Espagne Jesus Herrada (Cofidis) fait l’effort et revient en compagnie de Calmejane, Rémy Di Grégorio (Delko Marseille-Provence KTM), Valentin Madouas (FDJ), Alexandre Geniez et Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert). Intenable aujourd’hui, Gallopin en remet une couche, mais il est repris quelques mètres plus loin, et on retrouve alors 9 coureurs en tête. Les attaques se succèdent mais personne n’arrive à faire la différence, jusqu’à ce que Guillaume Martin parvienne à prendre le large. Derrière lui, les coureurs d’AG2R La Mondiale, en surnombre, tentent de réagir et parviennent à ramener le groupe de poursuivants sur l’homme de tête. Derrière, il n’y a plus personne et la victoire va donc se jouer entre ces 9 coureurs. Finalement, malgré une multitude d’attaques dans les 5 derniers kilomètres, la décision se fait au sprint et c’est Alexandre Geniez qui se montre le plus rapide. Il s’impose devant Odd Christian Eiking et Lilian Calmejane.

Alexandre Geniez : « UN VRAI COLLECTIF »

« Aujourd’hui, je veux surtout retenir le super collectif ! Désormais, nous sommes sept au départ des courses et chaque élément de l’équipe est important ! Tout le monde a joué son rôle, nous n’avons rien loupé. Tout a été très bien.
Romain (Bardet) a fait un très gros boulot dans le dernier kilomètre et il m’a déposé à 250 mètres de la ligne en super position, c’était idéal. Je débute super bien l’année, c’est satisfaisant et rassurant.
Je suis heureux de remporter cette épreuve que l’équipe AG2R LA MONDIALE n’avait plus remporté depuis longtemps. Maintenant, il faut continuer et ne pas s’endormir pour la suite ! »

Classement :

  • 1 Alexandre GENIEZ (AG2R La Mondiale) 
  • 2 Odd Christian EIKING (Wanty-Groupe Gobert)
  • 3 Lilian CALMEJANE (Direct Energie)
  • 8 Romain BARDET (AG2R La Mondiale)
  • 9 Tony GALLOPIN (AG2R La Mondiale)
  • 10 Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale)